Vous êtes ici : Sabaton French Divison » Interview » Interview de Joakim à Puerto Rico

Interview de Joakim à Puerto Rico

Lors du tout premier concert de Sabaton à Puerto Rico, Joakim a été interviewé pour metalpr.com .

sabaton-interview

Résumé de l’interview:

– Joakim considère principalement Sabaton comme un groupe de live. Il dit que jouer en live est 10 fois plus fun que d’enregistrer un album en studio.

– La Sabaton Cruise est différente des autres croisières metal (la 70 000 Tons of Metal par exemple) car elle se déroule en hiver et entre la Suède et la Finlande. Donc la croisière ressemble plus à une beuverie Sabaton sur un bateau qu’à une vrai croisière.

– Quand Sabaton tourne en Amérique, les salles et les scènes sont si petites que leur matériel européen et la pyro ne tiendrait pas dessus.

– Les suédois ont tendance à ne pas aimer les groupes suédois. Il a donc fallu plus d’une centaine de concerts de Sabaton en Suède pour que le groupe y soit accepté.

– Le plus grand problème de la scène metal locale suédoise, d’après Joakim, c’est qu’il y a trop de mauvais groupes et que trop de groupes se contentent de tourner sans arrêt sans faire de nouvel album. De plus, le grand nombre de concert fait que les gens ne peuvent pas aller à tous. Toujours d’après Joakim, ce sont des problèmes qu’on peut retrouver partout en Europe.

– Joakim sourit tout le temps sur scène mais c’est parce que c’est son tempérament, pas parce qu’il aime parler de gens qui meurent.

– Joakim répète que Sabaton est un groupe apolitique et non-religieux lorsque le journaliste lui demande son avis sur la situation en Syrie.

– Si Sabaton n’a encore jamais joué en Amérique latine c’est parce que le groupe prévoit ses tournées longtemps à l’avance et que chaque fois que l’opportunité de jouer en Amérique du sud s’est présentée, ils étaient déjà occupés en Europe ou aux USA.

– Joakim explique qu’ils sont leurs propres managers car c’est la meilleure façon de s’assurer que le management fait les bons choix.

 

Aucun commentaire