» Live report Sabaton à Anvers (18/12/11)
Vous êtes ici : Sabaton French Divison » Concerts européens » Live report Sabaton à Anvers (18/12/11)

Live report Sabaton à Anvers (18/12/11)

Ce que vous avez raté si vous n’avez pas eu la chance d’y assister. Retrouvez dans ce live report de nombreuses surprises : le titre, le design, la date de sortie du prochain album et bien d’autres encore !Sabaton avait décidé de conclure sa longue tournée mondiale (plus de deux cents concerts) par deux spectacles uniques. Deux jours après le succès qu’a été la date londonienne, c’est à Anvers que le groupe a donné rendez-vous à ses fans. Pour une soirée riche en surprises, qu’ils ne sont pas près d’oublier…

Anvers, ville dans laquelle le groupe s’est déjà produit six fois et lieu de passage obligatoire pour les groupes de métal en Belgique, était donc le lieu choisi pour conclure une tournée aussi longue que réussie. Vu le succès qu’a rencontré Sabaton lors de ses derniers passages au Trix (anciennement Hof Ter Lo), ce choix s’imposait comme une évidence. En effet, la salle fut complète les deux dernières fois que nos guerriers suédois l’ont visitée et la vente des billets en trois heures seulement prouve à quel point le public belge est fidèle.

Les billets indiquaient ouverture des portes à 19h00 et début à 20H00. Cet horaire a parfaitement été respecté et c’est Blaze Bayley qui eut la charge d’ouvrir la soirée. Il s’agit à la fois du nom du groupe et du chanteur (leader et ancien chanteur d’Iron Maiden). C’est lorsque le groupe s’est présenté sur scène que se produisit la première surprise de la soirée. En effet, le batteur, un guitariste et le bassiste se sont présentés sur scène et étaient visiblement prêts à commencer. Mais ils semblaient aussi attendre quelque chose. Il s’agissait en fait du deuxième guitariste qui est arrivé deux minutes plus tard avec une guitare… non accordée…. qu’il a mis environ trois/quatre minutes à accorder, au grand dam de ses compères et du public, qui se demandait encore à cet instant comment cette situation pouvait être possible.

Une fois ce petit désagrément terminé, Blaze pouvait faire son entrée et communiquer toute son énergie à une fosse qui n’en attendait pas moins. Dès le départ, le ton était donné. En effet, il s’amusait (très/trop ?) souvent à lever les bras pour soulever les foules de chaque côté de la scène afin d’entendre les réactions du public. L’air de rien, cet exercice plutôt répétitif a fait son petit effet.
Côté musical, Blaze, c’est du très bon heavy metal proche d’Iron Maiden (étonnant n’est-ce pas ?) avec cependant des chansons qui se démarquaient plus que d’autres. Ces dernières se trouvaient en début et fin de set créant un faux rythme que Blaze tentait de combler tant bien que mal avec de belles phrases : « J’ai été chanteur d’Iron Maiden mais ce n’est rien à côté de la soirée que vous allez vivre avec Sabaton, un futur très grand groupe qui m’a fait l’honneur suprême de me demander d’ouvrir pour eux… ». Vous l’aurez compris il en faisait beaucoup.

Blaze Bayley jouera pendant cinquante minutes et sa prestation fut bien accueillie par un public qui attendait alors ses héros d’un soir.

ATTENTION CHERS LECTEURS ! Pour des raisons évidentes, toute objectivité sera laissée de côté dans les prochaines lignes…

SA-BA-TON !! SA-BA-TON !! SA-BA-TON !! La foule était fin prête quand, une fois n’est pas coutume, les premières notes de « The Final Countdown » ont résonné, suivies de « The march to war ». Enfin c’est sur « Ghost division » que le groupe a fait sa traditionnelle mais non moins dynamique apparition. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’envie était très présente ce soir-là ! Envie qui s’est caractérisée par une entrée en matière à couper le souffle : Primo victoria, 40 :1 et Cliffs of Gallipoli ont directement suivi Ghost division !! Morceaux très cultes, parfaitement connus du public et que le groupe joue maintenant les yeux fermés.

Intervint ensuite la première surprise concernant Sabaton. Joakim nous a demandé la prochaine chanson que nous souhaitions entendre : « UNION !!!! METALIZER !! PANZERKAMPF !! Tout le public y est allé de sa proposition et Joakim en personne a eu du mal à nous faire redescendre… Il nous a dit que si l\’on s’y prenait comme ça on ne s’en sortirait jamais et que les choix il fallait les faire parmi les propositions qu’il allait nous donner. « Talvisota » ou « Back in control » / « Wolpack » ou « Purple heart » / « Panzer Battalion » ou « Panzerkampf ». Ainsi, tout le reste de la soirée c’est le public qui a été acteur de son concert et de l’avis de tous, pouvoir intervenir sur la suite des évènements est une sensation merveilleuse.

En effet il a suffi de présenter un drapeau de la 101ème division aéroportée pour que soit interprétée « screaming eagles », d’entonner les premières notes de « swedish pagans » pour que cette dernière soit jouée ou encore d’envoyer un message sur scène demandant « The Final Solution » pour qu’une belle séquence émotion débute.

p1020599p

Une vidéo de très bonne qualité est également disponible ici : http://www.youtube.com/watch?v=Mr-67MY3Ex8
Le concert a aussi été rythmé par quelques surprises comme le débarquement sur scène de deux pères Noël déposant aux quatre coins de la scène des sapins décorés. En plein milieu d’une chanson, ils y apportèrent également une très grande boite enroulée d’un vulgaire papier cadeau sur lequel on pouvait lire : « Merry X-mas ». Cette grande boite était à destination de Joakim qui a pris toutes ses précautions pour l’ouvrir (ayant peur que quelque chose lui explose au nez). Il s’agissait en fait d’un des pères Noël cachés à l’intérieur venu lui apporter un message :
Ce message, Joakim l’a fait lire à tous les membres du groupe qui n’étaient visiblement pas au courant de la petite blague du staff. Chacun à leur tour, Daniels, Oscar, Pär et Rikard, étaient mort de rire. Après traduction en anglais, il s’est avéré qu’Emil (membre du staff s’occupant des « sound check ») avait posé sa b… sur le micro, ce qui a bien fait rire la foule. Emil fut ensuite ovationné comme il se doit. (Vidéo disponible ici : http://www.youtube.com/watch?v=14Oai4M1iE0&feature=related
Ce n’était pas la première fois que Joakim a été pris pour cible par le staff puisqu’en plein milieu d’une chanson, lorsqu’il a voulu se rafraîchir avec une bouteille d’ «eau », il s’est rendu compte à ses dépens que celle-ci avait été remplacée par de la vodka.

Comme ce concert eut lieu seulement six jours avant Noël, Sabaton a aussi gâté son public. Ainsi, chacun des musiciens s’est emparé de cinq ou six cadeaux qu’ils ont lancés dans la fosse. Parmi les objets envoyés se trouvaient des albums, des DVD ou encore des T-shirts : de beaux souvenirs pour ceux qui ont eu la chance d’en attraper. Une jeune femme dont c’était l’anniversaire ce jour est ensuite montée sur scène pour y découvrir le plus beau cadeau que le groupe pouvait faire au public belge : une bannière confirmant leur présence cet été au Graspop ! http://www.youtube.com/watch?v=LoZ2K7UMz1w
C’est sur une énième et dernière surprise que le concert s’est terminé : la révélation du design, du titre et de la date de sortie du prochain album. Ce dernier a été baptisé « Carolus Rex » (nom latin pour Charles XII de Suède) et ressemble à ceci :

p1020642l

Ce concert aura donc été une formidable occasion pour les fans de revoir une dernière fois leurs idoles avant au moins six mois (pour ceux qui assisteront au Graspop). En tout, Sabaton aura joué 2h00, bien aidés par un bon son et un public tout acquis à sa cause. On regrettera cependant cette durée relativement courte puisque de source sure (Daniel Myhr), ils devaient jouer 2h30. Nous ne savons toujours pas pourquoi cette durée s’est raccourcie.

Nous retiendrons cependant les nombreux sourires distribués, l’habituelle dépense d’énergie sur scène ainsi que les nombreuses surprises.

Le résumé vidéo de la soirée vient d’être publié par le groupe. C’est par ici http://youtu.be/Em5J7n3lVCk

Set list :

The Final Countdown (Chanson du groupe « Europe »)
The March To War
Ghost Division
Primo Victoria
40:1
Cliffs of Gallipoli
Talvisota (La foule avait le choix entre Back In Control et Talvisota)
YMCA (reprise des « Village People »)
Wolfpack (La foule avait le choix entre Wolfpack and Purple Heart)
Screaming Eagles (Jouée quand le groupe a vu un drapeau de la 101ème division aéroportée dans le public)
Swedish Pagans (Jouée car les premières notes ont été chantées par le public)
Stalingrad
Panzer Battalion (Le public avait le choix entre Panzer Battalion and Panzerkampf)
The Final Solution (Jouée car un drapeau avec le nom de la chanson a été jeté sur scène)
Attero Dominatus (Le public avait le choix entre Into The Fire et Attero Dominatus)
Panzerkampf
Coat of Arms (La foule avant le choix entre Aces in Exile et Coat Of Arms)
Purple Heart (Jouée sur demande d’un membre du staff)
Metal Ripper (Midway a été demandé mais le groupe ne se rappelait plus comment la jouer)
Saboteurs (Le public devait choisir entre White Death et Saboteurs)
White Death
The Price of a Mile
In the Name of God (La foule avait à choisir etre Uprising, The Art Of War et In The Name Of God)

Jingle Bells
(Joakim parlait de Noël donc le public a commencé à chanter et le groupe s’y est joint)

Metal Machine / Metal Crüe

Dead Soldier\’s Waltz
Masters of the World

2 commentaires